Pourquoi il est préférable d'avoir un trou dans son organisation plutôt qu'un trou du cul dans son équipe!

Pourquoi il est préférable d'avoir un trou dans son organisation plutôt qu'un trou du cul dans son équipe!
May 24, 2024

À première vue, cette affirmation peut sembler grossière, mais elle cache une vérité profonde sur la dynamique des équipes et l'importance de l'harmonie au travail.

Cette maxime, bien que formulée de manière crue, met en lumière un nouveau dilemme auquel sont confrontés de nombreux managers et entrepreneurs.

La valeur de l'harmonie au travail

Une équipe qui fonctionne bien ensemble peut accomplir des choses incroyables. Lorsque les membres de l'équipe s'entendent et travaillent en harmonie, ils peuvent partager des idées librement, collaborer efficacement et se soutenir mutuellement. Cela crée un environnement de travail positif où les individus sont motivés à donner le meilleur d'eux-mêmes.

En revanche, lorsqu'il y a un membre qui perturbe l'harmonie de l'équipe en étant un trou du cul, cela peut avoir des conséquences négatives sur la productivité et le moral de tout le groupe.

Dans le monde des affaires, un adage français bien connu souligne une vérité souvent inconfortable : il vaut mieux avoir un poste vacant ("un trou") dans son organisation qu'un individu toxique ("un trou du cul") dans son équipe. Cette maxime, bien que formulée de manière crue, met en lumière un dilemme auquel sont confrontés de nombreux managers et entrepreneurs.

Les avantages du "trou" dans l'organisation versus les inconvénients d'un "trou du cul" dans l'entreprise.

Plus d'un simple poste à pourvoir dans votre société, un "trou" dans votre organisation représente une réelle opportunité d'amélioration pour l'ensemble de l'entreprise. Ce vide peut stimuler la créativité et l'engagement de vos équipes qui, cherchent ensemble à le combler et trouve des solutions pour "palier" le manque. Cette absence de ressource, cache-t-elle un réel manque ou une organisation qui n'est pas efficiente ?

Un jour ou l'autre, on a tous rencontré dans son environnement professionnel, une personne, dont l'attitude, le comportement et/ou les actions ont un impact négatif sur l'ambiance, la productivité et même la santé mentale de ses collègues. En général, on tarde à se l'avouer, mais ces individus ne sont rien de moins que des "trous du cul" et leurs actions se manifestent sous plusieurs formes : le saboteur qui mine les efforts collectifs, le pessimiste qui draine l'énergie du groupe, ou encore le manipulateur qui sème la discorde et les conflits, sans parler du manager qui harcèle ses équipes ! L'entreprise se porterait mieux sans eux! (le fameux trou)

L'impact sur la dynamique d'équipe et la productivité

L'insertion d'une personnalité toxique au sein d'une équipe peut avoir des conséquences dévastatrices. La communication se détériore, la confiance s'effrite et la collaboration devient laborieuse, voire impossible. Les toxicités individuelles peuvent contaminer l'ensemble du groupe, entraînant une baisse significative de la performance et du bien-être des employés.

En revanche, un poste vacant, bien que pouvant temporairement augmenter la charge de travail des autres membres de l'équipe, offre un répit et une occasion précieuse de réévaluer les besoins et les objectifs de l'organisation de manière plus stratégique. Cela permet de prendre du recul et de considérer quelles compétences et quel type de personne seraient idéalement nécessaires pour compléter l'équipe et contribuer à l'avancement de l'organisation. En outre, cela permet également d'éviter l'urgence souvent ressentie de remplir un poste à tout prix, ce qui peut parfois conduire à la décision précipitée d'embaucher une personne qui ne correspond pas parfaitement au profil recherché, entraînant des complications à long terme.

Faire partir le "trou du cul" et assumer le "trou"

  1. Identifiez les comportements toxiques dès les premiers signes : Encouragez une culture de feedback ouvert où les employés se sentent à l'aise de partager leurs préoccupations. Cela permet d'identifier au plus tôt les comportements inappropriés dans un environnement professionnel
  1. Gérez les individus toxiques : Ne laissez pas les comportements négatifs s'enraciner. Abordez les problèmes directement et professionnellement, en proposant des solutions concrètes et, envisagez sérieusement le repositionnement ou le départ de la personne concernée au plus tôt.
  1. Assumez l'erreur de casting :  Il est important de reconnaître vis-à-vis de l'équipe qu'une erreur de casting a été faite et d'en tirer des leçons pour éviter de reproduire la même situation à l'avenir. Cela peut également inclure une réévaluation du processus de recrutement, de la fiche de poste ou des critères utilisés pour sélectionner les candidats.
  2. Trouvez un remplaçant naturel : Le désordre instauré par "l'élément toxique" a peut-être été l'occasion pour une personne au sein de l'équipe de montrer son aptitude pour le poste devenu vacant et sa capacité à prendre le relais.
  3. Maintenez une culture d'équipe positive : Mettez l'accent sur les valeurs de respect, de collaboration et d'intégrité.

À retenir

Bien qu'il puisse être tentant de combler rapidement un poste vacant, la préservation d'une ambiance de travail positive et productive est essentielle à la réussite d'une organisation. Il est crucial d'évaluer attentivement les candidats pour éviter d'introduire une source de toxicité dans l'équipe.

En fin de compte, un trou dans votre organisation offre une toile blanche pour le renouveau et l'innovation, tandis qu'un trou du cul dans votre équipe peut s'avérer être un fardeau bien plus lourd à porter.

En savoir plus

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.